La folie

par Hugues COTE  -  6 Avril 2012, 14:02  -  #Poésie

L’individu s’éloigne de la voie du tao Les questions harponnent le cerveau Les sens deviennent batailleurs Le corps fait mal de l’intérieur L’inconscient et la conscience se battent Tandis que le subconscient joue les acrobates L’amour aspire peu à peu la totalité de l’être Un glissement s’opère vers le ravin du mal-être Avant la question était aimé ou pas aimé ?  Aujourd’hui c’est savoir comment aimer ?  Ou encore vais-je avoir la force d’aimer ?  Les émotions ne savent plus à quel saint se vouer La détresse ne peut pas non plus être avouée Dur d’aimer inlassablement La personne et les sentiments Sont en grande souffrance L’âme crie à l’injustice Le cœur est pris au piège la raison se débat en vain Le nectar de l’amour n’est pas un quelconque vin Le paradoxe de cet état anime l’affection Donne l’envie de sombrer dans l’aliénation Le désir d’aimer devient une fièvre Font de nous de véritables chèvres En somme c’est plus fort que soi On cesse d’être aux abois En vérité c’est plus fort que l’imaginaire L’envoûtement passionnel est sans mesure On devient malade de l’autre On transmute le moi en l’autre On aime tout simplement à la folie La vie devient une belle symphonie Voilà l’embellie Il ne faut pas avoir peur Ce n’est que la force de l’amour dans toute sa splendeur

 

 

Péyila Goodÿ art

"Péyila" Oeuvre de mon Ami Goodÿ ART

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :