Apprendre à prendre du recul

par Hugues COTE  -  16 Septembre 2011, 13:42

« C’est dans le face à face à soi-même et uniquement là que les modifications s’accomplissent.  Seul un niveau de conscience lucide permet de constater. » M-M DAVY


Dans toute démarche intellectuelle intense.  L’explosion du psychisme est possible.  Touche du doigt la vérité, et comme un explosif instable.  Elle peut éclater à la figure.  C’est comme le retour au pays natal après une longue absence.  Les choses ont changé, le choc émotionnel sera violent.  La réalité ne cadre pas forcément avec les attentes.  Les contradictions surgissent comme des flammes.  Votre sensibilité est brûlée au troisième degré.   Comme un château de cartes, vos espérances s’écroulent.  La sublimation décampe et le réel reprend ses droits.  L’esprit est chancelant, vous avez le vertige.  C’est toute une construction, une vision qui part en fumée.  C’est le départ de l’ordre et l’arrivé du chaos.  L’incompréhension s’empare de vous.  Vous prend presque à la gorge.  Vous ressentez ce manque d’oxygène.  Vous êtes au bord de l’évanouissement.  La confusion vous agrippe.  La déprime vous tend les bras, mieux vous embrasse.  Vous êtes tout simplement paumés. De facto il y a implosion et l’intérieur est détérioré.


Mais là, où on peut voir une finalité.  Une impasse ou pire un labyrinthe.  Je perçois une occasion.  Non, une véritable opportunité qui ne restera pas longtemps à votre porté.  Elle fait partie de la démarche entreprise.  C’est le moment propice à une introspection.  Les certitudes et les convictions réexaminées sans concession.  L’humilité et le doute réhabilité.  L’armure de l’amour revêtue.  Elle vous protégera des éclats de vos excès.  Armé d’une arme appelée pardon.  Afin que vous ne soyez plus votre propre ennemi.  Car, pour pardonner à l’autre, il faut savoir se pardonner.  Pour un instant vous serez juge et parti, et la vie sera le juré.  L’avocat sera votre honnêteté.  Le patronyme du prévenu sera « conscience inconscience ».  Sans obligation de résultat, le courage et la bravoure seront nécessaires.  Vous allez devoir arbitrer entre celui de l’instant passé et celui de l’instant présent.  Une violente atteinte à l’intime sera perpétré.  Une mise à nue totale, tous les trous seront scrutés.  Ce duel avec vous-même sera engagé et enragé.  Plus que le miroir vous serez en face mais aussi en dehors.  Comme un chirurgien vous allez opérer.  Au bistouri vous allez extirper le faux du vrai.  L’anesthésie n’étant que locale, vous allez souffrir aux alentours.  La douleur ne sera pas longue, car l’opération est toujours réussie.  Le bonheur sera présent à la sortie de la salle d’opération.  Vous vous sentirez même léger.


La quête peut reprendre avec sérénité.  Le rythme peut être à nouveau soutenu.  Votre esprit n’est plus embrouillé.  Vos passions sont évacuées.   Vos désirs sous bonne garde.  Vos contradictions sous sédatif.  Vous n’idéalisez plus, vous vivez l’instant présent.  Vous faites face au réel.  Libre de vos attentes et de vos jugements.  Vous n’êtes plus en accusation.  Vous êtes au charbon, au contact de la matière.  Vous avez l’esprit clair. Adieu la victime, bonjour l’acteur.  On sent un dépassement, une évolution.  La géométrie à un sens.  Vous prenez les choses telle quelle.  Vous inoculez la nuance et vous voilà serein.  La vérité n’est plus menaçante au contraire elle fixe les choses.  Elle devient un point de fixation sur lequel vous pouvez prendre votre élan.  Elle devient votre maître à penser, non tout simplement un guide.  Vous êtes le capitaine de votre navire et seul vous décidez du cap.  La vérité est la boussole et pas plus.  Si la mer est agitée ou violente.  Vous la verrez tel que et ce sera à vous de faire face.  De paumé vous passerez à éclairer. D'impulsif vous allez muter en pondéré. Vous serez en disposition de prendre du recul. Comme le recul c'est surtout la capacité à se détacher. À se décentrer et prendre les choses pour ce qu'elles sont. En dépit de son ressenti émotionnel qui est certes est un signe de vitalité et d'originalité, mais qui conduit le plus souvent à l'égarement.  Il faut se faire violence et lâcher prise.  La vie deviendra simple et belle.


A mon frangin Marc …

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :